Online Conference – Art in Residency: Experience and Effects

 

Thursday and Friday, May 6-7, 2021• 9:00 A.M.–12:30 P.M.

 

May 6 – ARTENSO-ACFAS Conference – paid entrance
May 7 – ARTENSO Conference – no charge – registration necessary

Art in Residency: Experience and Effects

 

Since the 1990s, interest in artist and author residencies has been growing both in Québec and throughout the West. It would seem that studies on the cultural, social, political, and aesthetic dimensions of artist residencies, due to the complexity of situations possible, are crucial to artists, partners, and the research field. Through concrete cases and intersectional reflections, this professional gathering aims to come to a greater understanding of the experience and the effects of residencies.

 

The conference, organized by ARTENSO, is divided into two sessions:

  • Session 1, on Thursday, May 6, as part of the 88th Congrès de l’Acfas, accessible to registrants
  • Session 2, on Friday, May 7, free of charge and open to all

 

The first morning session will bring together researchers studying artist residencies for presentations of their work (completed or underway), followed by discussions. The second morning session is intended to bring together people from research and practice fields in two thematic panel discussions.

 

Media partner: Vie des arts

  • 9 h – 9 h 15 Mot d’accueil — Eva Quintas
  • 9 h 15 – 9 h 45 Conférence d’ouverture — Carole Bisenius-Penin (Université de Lorraine) – Le dispositif résidentiel : objet culturel, outil de communication et espace de médiation ?
  • 9 h 45 – 10 h Échanges avec la salle
  • 10 h – 10 h 10 Pause
  • 10 h 10 – 10 h 30 Louis Jacob, Clara Déry (UQAM) — Quel espace pour l’exploration et pour la création ? Impératifs pratiques et exigences citoyennes dans les résidences d’artistes en milieux de vie.
  • 10 h 30 – 10 h 50 Catherine Langlais (UQAM) — La résidence d’écrivain en milieu collégial : l’artiste, l’étudiant.e et l’enseignant.e, trois créateurs en co-présence
  • 10 h 50 – 11 h Période de questions et d’échanges
  • 11 h – 11 h 10 Pause
  • 11 h 10 – 11 h 30 Marc-Antoine Boutin (UdeM) — Ce que la résidence de création fait à la musique du cirque : le cas du collectif Circa Tsuïca
  • 11 h 30 – 11 h 50 Raquel Cruz Crespo (INRS) — Un dispositif à géométrie variable : la Résidence des Amériques du Conseil des arts de Montréal (RACAM) et son impact
  • 11 h 50 – 12 h Période de questions et d’échanges
  • 12 h – 12 h 20 Synthèse — Marie-Christine Bordeaux/Louis Jacob/Sylvain Martet
  • 12 h 20 – 12 h 30 Mot de clôture — Eva Quintas

  • 9 h – 9 h 15 Mot d’accueil — Eva Quintas
  • 9 h 15 – 9 h 45 Conférence d’ouverture — Marie-Christine Bordeaux (Université de Grenoble Alpes)
  • 9 h 45 – 10 h Échanges avec le public
  • 10 h – 10 h 10 Pause
  • 10 h 10 – 11 h Panel 1 « Résidences artistiques et collaborations » Partenariats et communauté : quels sont les défis pour agir en collaboration avec les territoires d’accueil, qu’ils soient géographiques ou disciplinaires ? 
    Éric Desmarais – Sporobole
    Franck Michel – ID Territoires
  • 11 h – 11 h 10 Pause
  • 11 h 10 – 12 h Panel 2 « Valeur de l’accompagnement en résidence » Accueil et temporalité : quels sont les enjeux de l’accompagnement de la création artistique dans des structures de production et de diffusion d’art contemporain et d’art vivant ?
    Michael Toppings – Montréal, arts interculturels
    Marcelle Dubois – Théâtre Aux Écuries
  • 12 h – 12 h 20 Synthèse — Carole Bisenius-Penin/Louis Jacob/Sylvain Martet
  • 12 h 20 – 12 h 30 Mot de clôture — Eva Quintas

Marie-Christine Bordeaux — Université Grenoble-Alpes

Marie-Christine Bordeaux est professeure de sciences de la communication, chercheuse au Groupe de recherche sur les enjeux de la communication (Gresec) et vice-présidente de l’Université Grenoble-Alpes, en charge de la culture et de la culture scientifique. Ses thèmes de recherche portent sur les politiques culturelles, la médiation culturelle et scientifique, l’éducation artistique et culturelle, les pratiques en amateur et les problématiques liées aux publics et acteurs de la culture. Elle est l’auteure de nombre d’articles et d’études, ainsi que de plusieurs ouvrages. Elle a coécrit avec François Deschamps Éducation artistique, l’éternel retour ? Une ambition nationale à l’épreuve des territoires en 2013. Elle a également assuré la direction de Pour un droit à l’éducation artistique. Un plaidoyer franco-allemand aux côtés de Christele Hartmann-Fritsch, Jean-Pierre Saez et Wolfgang Schneider en 2014.

Éric Desmarais — Sporobole

Détenteur d’une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM, Éric Desmarais est depuis 2010 directeur général et artistique de Sporobole, un centre d’artistes situé à Sherbrooke (Québec). L’organisme accompagne des artistes en pratiques artistiques numériques, sonores et visuelles à toutes les étapes de leur processus de création, de la recherche à la diffusion. En 2014, Sporobole a mis sur pied le programme Interface : art/science qui réunit des artistes et des chercheurs en sciences pour des résidences de recherche et de cocréation de longue durée. Le centre a ainsi produit des résidences artistiques en intelligence artificielle, en génie mécanique, en biotechnologie, en astrophysique et en physique quantique. En 2018, Sporobole a créé le 0/1 — Hub numérique Estrie qui offre, entre autres, des services de développement technonumérique pour les artistes professionnels indépendants de partout au Canada. Éric Desmarais est actuellement président du Conseil québécois des arts médiatiques (CQAM).

Franck Michel — Adélard

Franck Michel œuvre depuis plus de trente ans dans le milieu de la culture. Il occupe actuellement le poste de directeur culture et patrimoine chez ID Territoires, un regroupement d’experts interpellés par les enjeux et les dynamiques propres au développement des territoires ruraux situé à Saint-Roch-des-Aulnaies (Québec). Il s’intéresse aux impacts des résidences en milieu rural sur le développement social, économique et culturel régional. En prenant pour exemple l’émergence du Centre Adélard, sa présentation mettra l’accent sur l’importance de la construction de liens forts avec la communauté qui ont rendu ce projet possible, et ses impacts sur sa communauté. Adélard est né en 2018 dans la petite municipalité de Frelighsburg, située en Estrie. L’organisme propose des résidences d’artistes professionnels, des activités de médiation et des expositions, permettant ainsi la création, la recherche et le dialogue entre les artistes et la communauté.

Marcelle Dubois — Théâtre Aux écuries

À la suite d’études en Lettres-Art dramatique au Cégep Lionel-Groulx et en Création littéraire à l’Université du Québec à Montréal, Marcelle Dubois fonde la compagnie de théâtre les Porteuses d’Aromates en 2000. Cofondatrice du Festival du Jamais Lu, elle en assure la direction artistique et générale depuis 2001. Elle participe également à la réalisation de Carte Premières, un outil de promotion desservant la relève théâtrale. En 2011, avec six collègues fougueux, elle cofonde le Théâtre Aux Écuries, incubateur théâtral dont elle assure depuis le début la codirection artistique, et depuis peu, la direction générale. Lieu de diffusion pour les compagnies émergentes, le Théâtre Aux Écuries accueille également des résidences de création inspirantes, demeurant à l’écoute des rythmes, des besoins et des rêves des créateurs et des créatrices.

Michael Toppings — Montréal, arts interculturels

Artiste interdisciplinaire, Michael Toppings est directeur général et artistique au MAIMontréal, arts interculturels, où il travaille depuis 2009. Fondé en 1999, le MAI défend et soutient le développement, la création, la présentation et la promotion des arts interculturels (arts hybrides issus d’un amalgame de formes, de genres, de styles, de disciplines et de langues) destinés à des publics variés. Il propose des programmes qui stimulent le dialogue au sujet des arts interculturels, intergénérationnels, interdisciplinaires et de thèmes connexes, le tout en encourageant les échanges communautaires et interculturels qui transcendent le sexe, la race, la classe, la capacité, l’orientation sexuelle, la religion, l’âge, la langue ou d’autres identités sectaires, identifiées ou anonymes.

Jade Boivin — Vie des arts

Détentrice d’une maîtrise en histoire de l’art, Jade Boivin est travailleuse culturelle, autrice et éditrice. Ses recherches envisagent une écriture queer de l’histoire de l’art performance entre l’affect et la fiction. En tant qu’éditrice, elle s’intéresse aux différentes formes d’écriture sur l’art, et au développement de la critique d’art francophone. Elle agit présentement comme rédactrice en chef de Vie des arts, revue francophone consacrée aux arts visuels québécois et canadiens. Sa mission d’information et d’éducation consiste à donner des clés de lecture pour favoriser une compréhension et une appréciation globale des œuvres actuelles et contemporaines.

Marie-Ève Leclerc-Parker — Vie des arts

Travailleuse culturelle et autrice, Marie-Ève Leclerc-Parker est détentrice d’une maîtrise en histoire de l’art de l’UQAM (2016). Son mémoire porte sur la résidence d’artistes dans le réseau des centres d’artistes autogérés du Québec, et plus précisément sur sa résistance à la définition. Elle occupe actuellement le poste de responsable des communications et du contenu numérique à la revue Vie des arts et siège au conseil d’administration de Verticale — centre d’artistes.

Information and Registration:

 

Thursday, May 6 – ARTENSO-Acfas Conference – Paid Entrance – Information and Registration Here
Friday, May 7 – ARTENSO Conference – No Charge – Information and Registration Here
Partners