Ariane Paradis et Marie-Hélène Roch: Récits croisés du 6450

A research-creation residency combining the history of 6450 Christophe-Colomb and the socio-ecological transition

 

What connections can be made between the history of a heritage building and its new occupants working toward the socio-ecological transition? This is the question addressed in the project Récits croisés du 6450 conducted by artist-researchers Ariane Paradis and Marie-Hélène Roch. Through geo-poetic workshops held with the community surrounding the building and photographic collages illustrating the data gathered, Paradis and Roch will uncover the collective narratives forming the identity of the former Académie Sainte-Anne, situated at 6450 Christophe-Colomb in the Petite-Patrie district. To communicate the results of this patrimonial research in a different way, the residency will end with an in situ installation assembling the collages in the form of a model evoking the architecture of the former school.

Ariane Paradis
Artiste visuelle et professionnelle en urbanisme

Ariane Paradis est artiste visuelle de formation et titulaire d’une maîtrise en urbanisme. À titre de consultante, elle a collaboré auprès de différents acteurs du développement urbain (organismes, municipalités, regroupements citoyens) afin de concevoir des processus participatifs. Elle reprend depuis quelques temps ses projets en arts visuels en les jumelant à ses projets de recherche, afin d’interroger nos rapports à l’espace habité.

 

Marie-Hélène Roch
Conceptrice d’expérience narrative et chercheure en études urbaines

Chercheuse en études urbaines, Marie-Hélène Roch détient aussi une formation en design et en communication. Elle conçoit et anime des projets engagés en recherche-intervention, au croisement de l’art, du social, de l’urbain et de la psychologie environnementale avec divers acteurs. Ces expérimentations en storytelling allient recherche, photographie documentaire, parcours géopoétique, design d’exposition et installation dans l’espace public.