Midis_Résos

Ce printemps 2022, ARTENSO présente une nouvelle série de conversations croisées sur la médiation culturelle dans la Francophonie, en invitant les fondatrices du collectif de médiation culturelle indépendante francophone WOW (Québec, Suisse, Belgique), principalement actif sur le territoire français, et du Regroupement des médiateur.rice.s culturel.le.s du Québec (rMcQ) à partager, le temps d’un midi, leurs réflexions sur la pratique et ses enjeux.

 

En quelques année sont nés de part et d’autre de l’Atlantique deux regroupements qui souhaitent questionner et baliser la pratique du métier, tout comme les valeurs qui l’animent. Qu’est-ce qui motive cette mobilisation ? Que voulons-nous apprendre de l’un et de l’autre ? Comment la pratique de la médiation porte-t-elle un idéal partagé de la vie en société ? Voici quelques questions qui seront abordées lors de ces trois conversations croisées avec Emilie Lebel (Lyon) et Manon Claveau (Montréal) et les auditoires.

C’est un rendez-vous via zoom les mercredis 23 mars, 13 avril et 11 mai 2022 12 h – 13 h (Québec) //

17 h – 18 h le 23 mars puis 18 h – 19 h le 13 avril et 11 mai (France)

Mercredi 23 mars, 12 h – 13 h

La genèse des regroupements

Les trajectoires personnelles et professionnelles d’Émilie Lebel et de Manon Claveau s’insèrent dans des contextes institutionnels et sociopolitiques qui modèlent la pratique de la médiation culturelle. Au-delà des émergences singulières, le pourquoi des regroupements semble commun. Qu’est-ce qui nous réunit ? Qu’est-ce que l’on met en partage et jusqu’à quel point ? Comment concilier solidarité et concurrence au sein d’un collectif constitué d’autonomes ? Pourquoi on s’implique et dans quelles conditions le fait-on ?

 

Mercredi 13 avril, 12 h – 13 h

Le portrait des membres

Les regroupements français et québécois réunissent des personnes majoritairement travailleuses indépendantes d’un côté, et surtout liées aux institutions de l’autre. Qui se retrouve dans ces regroupements ? Quel est le portrait des personnes membres ? Qu’ont-elles en commun ? Quelles sont les principales revendications des collectifs ? Est-ce des mouvements féministes ? Quelle est la place pour les artistes ? Comment, de part et d’autre, s’inscrit l’adoption de chartes éthiques, de valeurs et de principes ?

 

Mercredi 11 mai, 12 h – 13 h

Les approches appliquées en milieu jeunesse

Émilie Lebel et Manon Claveau portent en commun un travail avec les milieux jeunesse, et un intérêt pour l’accompagnement de l’expérience des jeunes dans la construction de leur posture de spectateurs et de spectatrices. L’intérêt mutuel nourri par les principes de reconnaissance et d’engagement de la citoyenneté culturelle est ici mis en action autour d’une réflexion partagée autour de la philosophie et l’enfance.

Nos invitées

 

Photo : Elisabeth Gartside

Diplômée du baccalauréat en critique et dramaturgie de l’Université du Québec à Montréal (2004) et du programme de production de l’École nationale de théâtre du Canada (2007). Manon Claveau est maintenant candidate à la maîtrise en didactique à l’UQAM. Elle a occupé de 2010 à 2017 le poste de coordonnatrice des activités scolaires et de médiation pour le Théâtre de la Pire Espèce, compagnie spécialisée en théâtre d’objets. Depuis février 2017, elle occupe le poste de coordonnatrice du développement scolaire et de la médiation théâtrale à la Maison Théâtre, lieu spécialisé en diffusion de spectacle pour la jeunesse (0-17 an), où elle a, entre autres, développé une expertise en animation de la philosophie pour enfants et la Philothéâtre, une approche de médiation culturelle visant les compétences et la confiance des spectateurs et spectatrices de tous âges.

 

 

 

Le Regroupement des médiateur.rice.s culturel.le.s du Québec (rMcQ) est un organisme à but non lucratif constitué légalement en avril 2020. Actif depuis 2018, il a pour mission de rassembler les praticien.ne.s de la médiation culturelle du Québec. La visée est de créer un réseau sur tout le territoire et de contribuer à la valorisation et à la reconnaissance de la profession par les instances publiques, les structures d’emploi et la population.

 

 

 

Photo: Corentin Fohlen

Basée à Lyon (France), Emilie Lebel est médiatrice culturelle indépendante, spécialisée dans l’enfance et la jeunesse. Après avoir travaillé pendant 10 ans dans diverses structures culturelles (compagnie de théâtre, festival, lieu de création, théâtre) Emilie a fait le choix de l’indépendance dans une dynamique de médiation inventive et innovante. En fondant des Regards en Miroir, elle développe des projets de médiation dans des contextes variés où s’entremêlent les champs artistiques (spectacle vivant, cinéma d’animation, littérature jeunesse, arts plastiques) et philosophiques. En parallèle de son travail de terrain, Emilie valorise les initiatives de médiations culturelles — en ayant co-fondé le collectif de médiation culturelle indépendante WOW — et en documentant sa réflexion sur la question du comment l’art participe-t-il au développement de l’enfant. Pour cela, elle rédige régulièrement des articles et a créé Pouce !  le podcast dédié à l’art auprès de l’enfance et de la jeunesse.

 

 

WOW (Québec, Suisse, Belgique) est un collectif de médiation culturelle indépendante principalement actif sur le territoire français. Réunissant des médiateur.rice.s dans tous les domaines culturels (spectacle vivant, musée et patrimoine, cinéma et audiovisuel, littérature jeunesse, musique, sciences), le collectif a pour enjeu de fédérer ces professionnel.le.s et de valoriser les pratiques et les spécificités du métier et du statut. WOW est avant tout une plateforme d’échanges et de ressources collaboratives permettant d’identifier et de soutenir les médiateur.rice.s dans leur structuration et leur développement/quotidien.