Rencontres musicales entre milieux étudiants et le centre psychiatrique Albert-Prévost

Contexte :

Jo-Anne Fraser coordonnatrice du programme de musique, Annabelle Renzo enseignante en musique et musicienne pour la SAMS (Société des arts et des musiques en santé) et Marie-Hélène Tanguay enseignante en soins infirmiers et infirmière au Pavillon Albert-Prévost se sont alliées pour ce projet original et solidaire. Ces activités d’animation musicales ont été proposées et rendues possible avec la contribution d’un mécène mélomane.

Projet :

Des étudiant.e.s en musique ont effectué des prestations en musique classique au Pavillon Albert-Prévost, affilié à l’Hôpital Sacré-Cœur de Montréal pour ses occupant.e.s et son personnel soignant.

Objectifs
    • Offrir l’occasion aux étudiant.e.s en musique d’explorer les différents bienfaits de la musique auprès de personnes souffrant de troubles de santé mentale.
    • Offrir une meilleure qualité de vie aux patient.e.s du centre psychiatrique.
    • Démystifier certains aspects de la santé mentale auprès des étudiant.e.s en musique.
    • Développer le travail interdisciplinaire entre les étudiant.e.s en musique et les stagiaires en soins infirmiers du cégep de Saint-Laurent.
    • Initier les étudiant.e.s des deux programmes à la médiation de la musique.

 

Une recherche, dirigée par Irina Kirchberg, de l’EPMM, a permis de documenter les prestations d’une de ces cohortes de jeunes instrumentistes à travers les compétences musicales, organisationnelles et relationnelles mobilisées pour réaliser ces actions de médiation de la musique en milieu de santé.

Retombées :

Ce projet a permis de servir un intérêt pédagogique comme retrouver le plaisir de jouer, donner un sens à sa musique. Il a aussi créé une expérience artistique humaine en créant du lien social entre plusieurs générations. Une expérience et une recherche qui a su également trouver un auditoire lors du colloque « Musique et psychiatrie : orchestrer la rencontre », organisé par la Haute École de Musique de Lausanne (Suisse), en février 2020.