Résidences d’artistes dans les espaces culturels municipaux montréalais

Recherche partenariale avec le Conseil des arts de Montréal et le RÉSEAU ACCÈS CULTURE

 

Louis Jacob

2019-2021

À Montréal, des programmes d’artistes en résidence existent depuis plusieurs années dans différentes institutions culturelles, au sein des centres d’artistes autogérés, dans les écoles, etc. Cette recherche s’intéresse spécifiquement aux résidences d’artistes avec médiation culturelle effectuées dans le cadre des programmes du réseau Accès culture de la Ville de Montréal et du Conseil des arts de Montréal (CAM). Ces programmes répondent à une double mission : le soutien à la création et à la production d’une part, et la médiation culturelle dans les milieux de vie d’autre part. Cette mission s’insère dans une vision élargie du développement culturel à travers des politiques publiques de soutien à la création, à la production et à la diffusion des arts, et répond aux grands enjeux de la démocratisation de la culture et de la participation citoyenne. Les espaces culturels montréalais, bibliothèques comme maisons de la culture, s’inscrivent quant à eux dans le territoire et les habitudes culturelles des Montréalais.e.s. L’échelle de ces milieux de vie apparaît ainsi comme la plus proche des citoyen.ne.s, et donc celle à laquelle l’ancrage des projets dans les communautés a été étudié. C’est dans ce contexte général que le centre ARTENSO propose de mener une étude sur les résidences d’artistes avec médiation culturelle effectuées dans le cadre des programmes du réseau Accès culture et du CAM en s’alliant avec Louis Jacob, professeur au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal.

 

L’étude entend favoriser la réflexion et contribuer à la valorisation des bonnes pratiques. Plusieurs questions de recherche précisent le mandat :

  • Quelles sont les attentes et les motivations des artistes, des agent.e.s de projet, des organismes d’accueil, des participant.e.s, des communautés ?
  • Comment les lieux et les espaces de résidence, et les dispositifs d’accueil, d’accompagnement et de rencontre se mettent-ils en place, en tenant compte des spécificités locales et de la situation géographique ?
  • Quels sont les obstacles et quelles sont les conditions favorables au succès de la résidence, à l’implication de l’artiste, à la participation citoyenne ?
  • Quels sont les effets immédiats et les effets plus lointains de la résidence, et les transformations induites dans le milieu de vie par les activités de médiation ? En quoi ces expériences de création et de médiation sont-elles bénéfiques, et pour qui ?

 

La recherche comporte un aspect évaluatif qui repose sur les bilans de projet et sur l’observation de cinq résidences d’artistes, représentant un éventail riche et significatif. La collecte de données et la recherche ont été conçues comme un exercice de réflexion auquel participent toutes les parties impliquées (artistes, participant.e.s, équipes culturelles, organismes culturels et communautaires, etc.). Il ne s’agit pas d’une évaluation en matière de performance, mais plutôt d’un processus consistant à clarifier les objectifs et les attentes des personnes concernées, de penser les enjeux précis en écosystème, de déterminer les points forts et d’émettre des recommandations susceptibles d’améliorer les pratiques.

Jacob, Louis (dir.) (2021). Résidences d’artistes dans les espaces culturels municipaux montréalais. Rapport de recherche – Étude partenariale, Montréal. ARTENSO, 139 p.

Références

 

Beddows, Joël (2013). La résidence artistique comme moteur de développement du public. Jeu, revue de théâtre. Dossier : Hors de Montréal, point de salut ? En ligne, 148, p. 74-78 : 

 

Bisenius-Penin, Carole (dir.) (2018). Culture et Musées. Dossier : Entre création et médiation : les résidences d’écrivains et d’artistes En ligne, 31 :

 

Bolze, Christine, Gronier, Marion  et al. (dir.) (2013). La résidence d’artiste en milieu scolaire et éducatif. Pratiques et recherches. Actes du colloque. Lyon : Enfance, Arts et Langage/Institut Français de l’Éducation/Université Claude Bernard — Lyon 1/Université Lumière — Lyon 2. En ligne

 

Coll. (n.d.). Guide de bonnes pratiques pour un artiste en résidence dans une entreprise créative. Montréal : Conseil québécois des arts médiatiques. En ligne, Alliance des arts médiatiques indépendants.  

 

Leclerc-Parker, Marie-Ève (2016). Les résidences d’artistes dans le réseau des centres d’artistes autogérés du Québec : enquête en vue d’une (re)définition. Mémoire de maîtrise, Département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal.

Équipe de recherche

 

Louis Jacob est professeur au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal, où il enseigne notamment les grandes approches et les notions fondamentales de la discipline. Il est membre de l’Observatoire des médiations culturelles et du Laboratoire Art et société, terrains et théories. Ses activités de recherche portent sur les récits et les imaginaires sociaux, les pratiques artistiques et culturelles, et l’épistémologie des sciences humaines.

Auxiliaires de recherche : Clara Déry, Raquel Cruz Crespo, Catherine Langlais, Véronique Granger-Brodeur