RÉSIDENCES D’ARTISTES

L’art en résidence : expériences et impacts

 

Depuis 2019, ARTENSO mène un volet de recherche partenariale consacré aux résidences d’artistes dans des milieux de vie (par exemple au collégial, dans les entreprises, dans des établissements culturels et communautaires). Le centre s’intéresse aux résidences artistiques pensées comme espaces de médiation culturelle pour accroître les interactions entre les artistes et les communautés. Ce volet entend ainsi favoriser la réflexion sur ce champ de l’action culturelle et contribuer à la valorisation des bonnes pratiques.

Mise en contexte

 

Depuis les années 1990, l’engouement pour les résidences d’artistes et d’écrivains s’accroît tant au Québec que dans le reste du monde occidental. Cet intérêt peut s’expliquer par la décentralisation de l’action culturelle sur le territoire (Dissez, 2004), l’influence de la diplomatie culturelle (Lafortune et Blachier, 2018) ou encore par la diversification des modes de soutien à la création (Liot et Lamy, 2002). La résidence apparaît comme une étape clé dans la construction d’une carrière artistique et agit comme forme de reconnaissance, voire de consécration dans le champ de l’art (Bisenius-Penin, 2015).

 

La recherche sur les résidences fait état de la grande diversité des disciplines impliquées, des structures d’accueil, tout comme des formats : courts et longs séjours, résidences de recherche, de production ou de diffusion, résidences en ligne ou dédiées à un territoire spécifique, etc. (Goyer-Ouimette, 2010 ; Leclerc-Parker, 2016). Enfin, les modalités qui lient l’artiste à la structure d’accueil, au public et aux autres artistes invités contribuent aussi à dessiner ce portrait diversifié (Chaudoir, 2005). L’étude des dimensions culturelle, sociale ou politique aussi bien qu’esthétique des résidences artistiques, par la complexité des situations possibles, apparaît cruciale à la fois pour les artistes, les partenaires, et le monde de la recherche.

 

À travers trois grandes études, ARTENSO cherche à saisir l’expérience de la résidence et les effets qui en découlent. Que viennent chercher les différents acteurs impliqués ? Comment s’évalue la qualité des expériences, leur rayonnement dans les réseaux culturels et dans les communautés ? Ce travail participe ainsi au développement de connaissances croisées sur ces dispositifs et à une meilleure compréhension de leur sens dans le champ actuel de l’action culturelle